Caporal Bruneau Charles

 

 

Photo prise durant la drôle de guerre...Charles Bruneau est sur le banc à droite


 

Extrait de quelques lettres de Charles Bruneau du 147e RI à son épouse.

Dons de ses enfants…

 

--------------------------------------------------------------------

 

Vendredi 31 mai

 

…Tu as l’air de croire qu’on m’a raconté des choses horrifiantes, tu fais erreur. Car m’en eut-on raconté que je n’aurai rien crû, comme je ne crois rien de ce qu’on écrit et je te recommande de n’en croire rien ou à peu près. Tout ce que je peux te dire c’est qu’il n’y a rien dans le moment et cinq minutes après il y a quelque chose. Et il est presque trop tard pour se garer, surtout en chemin de fer.  …. compte tenu de ma regrettable expérience. Peut-être vous préservera-t-on en temps utile, ce qui n’a pas été le cas où j’ai eu l’occasion de le voir.  A part ça je n’ai aucune inquiétude, sans blague, je t’ai parlé de ça à titre de précaution sans plus. Pour me terrifier faudra repasser.

…..

A ce propos il n’y a pas d’allusion dans mes lettres. Il s’agit de vrais moustiques qui dans les bois faisaient leur métier de moustiques et nous piquaient. Pour l’instant je ne me crois pas en danger. On est au repos, ce que je t’ai dis depuis déjà quelque temps. Pour moi, ça n’a duré que trois jours. Il est vrai que ça a suffi pour les trois-quarts d’entre nous, mais comme je n’en suis pas, tout est pour le mieux. En ce moment beaucoup de gars se livrent à la pêche, pas moi car je n’ai plus rien. C’est dire si on est tranquilles.

Ce soir ( illisible) le bord du canal j’irai retrouver Axx Rxxx et on causera tous les deux en regardant pêcher les autres. Demain on sera peut être ailleurs, ou peut être encore ici on verra bien.

…..

147 RI

3e Cie d’Accompagnement

Section d’Engins

Formation C

S. P. 13107

 

--------------------------------------------------------------------

 

Samedi 8 juin

 

Encore une journée qui s’annonce très tranquille. Hier soir je suis allé en vélo dans un pays voisin où est A.R. En l’attendant j’ai trempé du fil dans l’eau et j’ai attrapé une assiettée de vairons en une heure et demie. Je les ai donnés au fermier qui nous loge. On a assez l’occasion de lui demander toutes sortes de choses. S’il aime ça il sera content.  Aujourd’hui au boucher qui est passé j’ai acheté un bifteck de cent sous. Je me suis régalé, ça fait plus d’un mois que je n’avais rien mangé d’aussi bon.

…..

En attendant, le nom du régiment est changé. C’est d’ailleurs la seule chose changée.

….

59eme R. I.

C.A. 3

S. P. 17960

--------------------------------------------------------------------


 

Montluçon le 8 juillet

 

……

Ne t’inquiètes pas pour ma blessure, on ne fait rien de moins grave. Le majeur de la main droite a reçu un éclat le 16 juin au passage du pont de Gien. Ce n’est rien c’est en bonne voie. Je me promène à longueur de journée. Je suis même allé à la pêche….

…..

Peut-être que d’ici quelques jours, je pourrai obtenir une convalescence de 30 jours, à condition de savoir où aller en zone non occupée…alors qu’étant soldat je serai obligé de rester par ici. Enfin même dans ce cas il ne faut pas se plaindre. Nous sommes entiers tous les deux.

…..

 

Hôpital Complémentaire Richemond

1ère Division – Salle E

Montluçon

Allier

 

--------------------------------------------------------------------

 

Certificat de visite

 

Caporal Bruneau Charles

59e R. I. 3e Cie D’Accomp.

 

Sera admis à l’hôpital étant atteint de

Fracture du péroné, blessure par Eclat d’Obu au doigt – Contusions diverses

 

Montluçon le 16 Juin 1940

 

Observations du médecin traitant au moment de la sortie :

Gène fonctionnelle passagère, suite de fracture au péroné gauche de plaie du médium droit

Sortie le 20 Juillet 1940 pour convalescence de trente jours

 

 

 

 

1 vote. Moyenne 5.00 sur 5.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.