Bloc des Réservoirs

 

 

Le bloc des Réservoirs est un bloc de type 2 bis (Hutzinger). Numérotation 203. Il était équipé d'un canon de 25mm. Environ 8 mètres carré au sol. Une fenêtre de tir.

 

 

 


Deux hommes retracés dans ce bloc :

-Eugène Depierreux, mort des suites de ses blessures dans ce bloc

-Lucien Waterneaux, tué à l'ennemi


Témoignage recueilli par le Cercle Historique de Donchery

 

Mme Cicéron de Donchery, le 26/01/10

 

Fille du soldat Lucien Waterneaux III/147ème RIF

 

Madame Cicéron du haut de ses 4 ans se souvient :

 

Lucien Waterneaux et sa fille

 

« Le 10 mai 40, l’ordre avait été donné d’évacuer, mais mon Grand-père avait jugé que la situation ne justifiait pas un départ si rapide. Mes grands-parents, ma mère, ma tante et moi (4 ans et demi)  avons quitté Donchery  le 11 mai. Nous avons déposé à la mairie des bagages qui devaient être expédiés au train, mais qui ne sont jamais arrivés. Nous partons pour la route de Vouziers. J’ai gravé au fond de ma mémoire, papa nous faisant  signe de la main, sur le pont de Donchery.  

 

 Je me souviens avoir dormi, le soir,  dans un lit avec des pommeaux en cuivre.

 

Nous avons retrouvé de nombreux Ardennais à Quatre-Champs, où nous avons passé la nuit dans une grange, sur la paille, avec des couvertures. Très tôt le lendemain, des avions ont bombardé le village : une partie de la grange s’est écroulée : mes grands-parents ont été tués sur le coup, et ma mère m’a retrouvée sous les gravats grâce à mes chaussures vernies rouges. Un soldat a conduit ma tante, blessée à l’épaule, à l’hôpital de Vouziers. Le bombardement a repris en fin de journée et a duré toute la soirée, tandis que ma mère et moi étions cachées sous une haie. Le lendemain, à Vouziers, au détour d’une rue, nous avons retrouvé ma tante, échappée de l’hôpital.

 

Mon père était à Donchery à ce moment là, il était au blockhaus de surveillance de Saussure, près des réservoirs de la Croix Piot. D’après une lettre d’un officier du 147ème Rif, mon père a été tué à son poste le 13 Mai 1940.

 

De retour à Donchery en Janvier 1941, nous cherchons à le retrouver. Il était toujours là… allongé dans le talus, une croix en bois pour toute sépulture, coiffée du casque de notre père.

 

Nous avons voulu l’enterrer dignement, mais le maire M. Casiez nous demanda d’attendre le dégel. Au moi de Mai 1941, il nous dit de nous adresser à la Kommandantur de Sedan, car il n’a pas l’autorité en la matière. A Sedan, les allemands nous ont donné l’autorisation de le mettre en terre, mais civilement et sans honneur militaire ! »

Grâce a ce témoignage clef, la suite ICI http://blockhausdonchery.e-monsite.com/pages/aviation-le-14-mai-40/bristol-blenheim-tombe-a-donchery.html

C'est à ce blockhaus que Lucien Waterneaux a été enterré. Voici la photo de sa tombe au pied du bloc.

Tombe de Waterneaux au pied de son bloc.

Lucien Waterneaux et sa fille

 Lucien Waterneaux et sa fille

5 votes. Moyenne 5.00 sur 5.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Date de dernière mise à jour : 10/01/2013