La casemate STG

 

 

 

La casemate STG est un blockhaus d'artillerie. Elle est composée de 6 à 10 hommes et est équipée d'un canon obusier de 75 mm ainsi que de 2 Fusils Mitrailleurs pour les combats rapprochés.

 

 

 

Historique du canon de 75mm.

 

 

 

 

Ce canon a été choisi par la CORF après de longues délibérations car elle souhaitait, à l'origine, un canon « à tir extra rapide » et un obusier pour assurer le flanquement des casemates, tout en ayant déjà le souci de la lutte contre les chars.

 

  • comme canon, elle voulait une arme tirant à 14km à une cadence de 40 coups/minutes et ayant des capacités anti-char. Ces performances s'étant révélées rapidement utopiques, elle orienta ses recherches vers des tubes encore à l'étude ou le 75 Mle 22 de Marine.
  • pour l'obusier, elle hésita entre un canon de 100mm de la Marine, un 90mm en cours d'étude, un 105 Schneider, voire même un 155mm, et, enfin, un 75mm Modèle 1897 modifié en obusier. Aucune des ces armes ne fut retenue dans un premier temps car aucune ne répondait aux caractéristiques souhaitées ou, étant encore en cours d'étude, ne pouvait être évaluée.

 

Début 1928, la CORF s'accorde pour retenir deux armes :

  • comme canon, le canon de 75mm de la Marine, ou un autre ;
  • comme obusier et anti-char lourd, le 100mm de la Marine.

 

Finalement, dans sa réunion du 29 août 1928, le général Challéat réussit à faire adopter le canon de 75mm Modèle 1897, à la fois comme canon et comme obusier léger, sous le nom de « matériel de 75 de casemate Modèle 1929 ». La CORF maintint toutefois le 100mm de la Marine comme obusier lourd, celui-ci pouvant même être remplacé plus tard par un obusier de 155mm, mais cette idée sera progressivement abandonnée.

 

Efficacité

Le canon de 75mm et ses munitions avaient de très grandes qualités et des caractéristiques qui en firent une arme idéale pour la fortification :

  • une très grande précision ;
  • une cadence de tir très élevée de 30 coups/minute qui, ajoutée aux avantages que présente une installation fixe sous béton (pré-réglages des tirs, protection, approvisionnement, évacuation des douilles) conférait à un bloc d'artillerie de trois pièces l'efficacité d'une batterie de campagne de huit canons
  • des dimensions modestes qui permirent son intégration dans des casemates relativement peu volumineuses ;
  • des charges parfaitement adaptées au tir d'« épouillage » sur les ouvrages voisins car ils étaient suffisamment meurtriers pour dégager les blocs assaillis par l'infanterie ennemie mais également peu puissants pour éviter d'endommager le béton.

Ce canon va devenir l'arme standard de la ligne Maginot où il sera utilisé en de nombreuses versions sous tourelle et en casemate.

  

Fusil-mitrailleur de 7,5mm modèle 1924/1929 D

 

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

 

 
Un FM sous casemate avec trémie RB.

 

Le fusil-mitrailleur de 7,5mm modèle 1924/1929 D est l'arme d'infanterie la plus utilisée de la Ligne Maginot.

Il s'agit d'une simple adaptation du fusil-mitrailleur de 7,5mm modèle 1924 ou 1924 M29 MAC 24/29 standard aux créneaux des portes intérieures, des blocs et des cloches de la ligne Maginot. Il n’en diffère donc que sur quelques points :

  • tir de la cartouche Mle1929 C à balle lourde modèle 1933 D, d’où le nom de FM 24-29 (D), mais il pouvait cependant tirer les autres cartouches ;
  • nouveau canon (D) et hausse de tir adaptés à la cartouche Mle1933 D ;
  • rallonge du levier d’armement (uniquement pour les jumelages de casemates) ;
  • suppression de l’anneau de la crosse, du bipied et du garde-main, lorsque le support l'exigeait.

 

Emplacements

Le FM 24-29(D) a été utilisé dans :

  • les créneaux extérieurs des blocs ;
  • les cloches GFM, type A et B, le créneau type B, avec rotule, étant plus résistant aux coups directs que celui du type A ;
  • les casemates Pamard d’intervalle ;
  • en jumelage dans certaines casemates d’intervalle  ;
  • les créneaux des portes blindées, extérieures ou intérieures ;
  • les créneaux de défense intérieure des accès aux galeries ;

Les FM de cloche étaient mis en place à demeure dans leurs emplacements tandis que ceux en casemate ou de défense intérieure n’étaient, en général, installés qu’en cas de besoin.

Affûts

Le FM 24-29(D) était monté sur divers types d’affûts :

  • affût pour cloches, A et B, celui du type B, avec rotule, étant plus résistant aux coups directs que le bloc parallélépipédique du type A  ;
  • affût pour créneau de casemate (type SB= sous béton), non étanche, limité à un simple étrier dans lequel se place le garde-main de l’arme ;
  • affût pour créneau de porte (type SP= sur porte) encore plus sommaire ;
  • affût de type RB (Rotule-Béton) pour créneau extérieur, limité à une rotule qui assure l’étanchéité dans laquelle s’engage le canon et à un support de garde-main reposant sur une béquille ;
  • affût de type FMB, dit « trémie FMB modèle 1940 », assez similaire à celui des cloches B, composé d’une trémie en acier moulé dans laquelle s’engage une pièce d’embrasure avec rotule supportant le FM ; elle était à l’épreuve des coups du canon de 47AC.

Un collecteur d’étuis était placé sur la fenêtre d’éjection, à droite de l’arme, et raccordé à un tuyau souple qui évacuait les étuis dans un bac étanche ou directement à l’extérieur par un orifice creusé dans le mur de la casemate. Les FM de défense intérieure ne disposaient pas de tuyau d’évacuation, les étuis tombant directement dans un sac souple raccordé au collecteur.

Mise en œuvre

Les défenses de la ligne Maginot employèrent le chiffre considérable de 2 512 fusils-mitrailleurs FM 24-29 (D) auxquels il faudrait ajouter aussi ceux des troupes d’intervalle dans des positions sommaires.

Le lieutenant-colonel Philippe Truttmann estime qu’il eût été plus judicieux de les remplacer par des pistolets-mitrailleurs de calibre 9mm ou 11, 43mm, pour la défense interne des ouvrages

et réserver les FM aux créneaux extérieurs couvrant un champ d’action d’une certaine profondeur.

 

Caractéristiques

  • calibre : 7.5 mm
  • portée : 600 m
  • cadence de tir : 500 coups/minute
  • chargeur : 20 cartouches
  • Longueur totale : 1,08 m
  • Longueur du canon : 0,5 m
  • Masse de l'arme vide : 9,1 kg

 

 

3 votes. Moyenne 4.00 sur 5.

Commentaires (1)

Robert HAAG
  • 1. Robert HAAG | 09/01/2014
Bonjour, je viens de tomber par hasard sur cette page. Bien que tout ce que vous décrivez est exact, il est hors contexte.
En effet les matériels décrits sont ceux utilisés dans la fortification CORF comme l'ouvrage du Hackenberg par exemple.
La casemate STG Vaux dessus était équipée du matériel de campagne, c'est à dire le canon de 75mm Mle 1897 version bi-flèche modifiée 1933.
Il en va de même pour le FM 24/29 et le canon de 25mm AC.
Amicalement
HAAG Robert

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Date de dernière mise à jour : 10/01/2013

×