Accueil


 frca-4-102.jpg

 

 

Jacques Brel Infiniment  

 

  

Bienvenue sur le site des blockhaus de Donchery !!!


Donchery est depuis toujours une place stratégique militaire, qui a servi de ville frontière et de passage. La Croix Piot surplombe la Meuse, une barrière naturelle et facilement défendable grâce à sa hauteur. Depuis son origine Gauloise, Castrin, se fortifie au fil des âges, tout d'abord par des remparts et tours en bois, gardant et taxant les passages à gué. Les premières fortifications en pierre date de 1348, toutes les tours de gués sont fortifiées, des remparts solides sont érigés accompagnés de tours en poivrière... Seule restante de ce premier passage de fortification, la tour primitive du Château du Faucon, qui était une ancienne tour de gué.

 kgrhqqokoce12i4zk5zbnquyls9fq-0-12.jpg

Ces premiers remparts sont détruits après la chute de Sedan en 1642, et font place plus tard à de nouvelles murailles bastillonnées... Donchery garde aujourd'hui 75% de ces remparts, qui sont très bien entretenus.

 

Nous arrivons à 1935, où la fortification reprend de plus belle. Les pierres sont oubliées, on utilise du Silex, pour la dureté maximale de la pierre, et le ciment le plus dur qui soit. Les renforts de structures en fer sont incroyables... Dans un premier temps, l'Etat major décide de fortifier Sedan, après avoir réaliser la Ligne Maginot. Pensant que la Meuse et la Foret seraient suffisantes pour arrêter les Allemands. Il ne faut pas oublier que depuis Vauban et la flotte navale, les forêts des Ardennes ont des routes de débardages allant jusqu'en Belgique.

 

Plusieurs rapports de Généraux alarmés par le trou béant de Sedan demandent à le fortifier d'avantage. Le Général Hutzinger (Général de Sedan) décide de rentrer dans la commission de fabrication des blockhaus. Ainsi, en ressort plusieurs modèles de son nom... Ce qui ralentit l'avance de la montée de la Maginette, sachant que Barbeyrac et Billotte faisaient aussi parti du jeu. 

 

En fin de course, on fait appelle à la Société Gabella de Sedan pour accélérer les travaux et terminer les derniers FRC. Les portes des blocs sont commandés, mais attendent à Charleville, l'ordre pour livrer... Les derniers blocs sont tout juste décoffrés quand les Allemands arrivent, certains sont couleur blanc laiteux au milieu des prairies...

 

J'attends bien sur de votre part une intervention, n'hésitez pas à m'aider à combler tous les oublis de l'histoire ou les déformations.

 

 Sébastien Montani

babasso@live.fr

 

Vous êtes le 81804ème visiteur

Date de dernière mise à jour : 10/01/2013

×